Séance de rattrapage : SERAPHIM FALLS de David Von Ancken

L’histoire

Quelques années après la fin de la Guerre de Sécession, un ancien officier Nordiste, Gideon (Pierce Brosnan), volontairement retiré de la civilisation est brusquement attaqué par un groupe d’hommes. Blessé, il parvient à semer ses agresseurs commandés par Carver (Liam Neeson), un ex-colonel de l’armée confédérée qui semble motivé par la vengeance. Une longue et violente course-poursuite s’engage entre les deux hommes…

4794c64b88538

2 hommes dans l’Ouest

Il y a parfois, dans la distribution des films, des absurdités que je ne m’explique pas. Réalisé en 2006, SERAPHIM FALLS de David Von Ancken n’est jamais sorti en salles françaises malgré d’indéniables qualités, alors que chaque mercredi voit son lot hebdomadaire de navets envahir des salles déjà surpeuplées ! Loué soit donc le DVD ou, dans le cas présent, le câble et ses chaînes à thèmes qui m’ont permis de faire cette belle découverte.

Difficile de classer SERAPHIM FALLS dans un genre précis. Le film a beau se dérouler aux Etats-Unis, vers la fin du XIXème siècle, et évoquer la guerre entre les États du Nord et ceux du Sud, il ne s’agit pas vraiment d’un western. Parlons plutôt d’un film d’aventures, d’un « survival » qui évoquera à certains LE CONVOI SAUVAGE de Daniel Sarafian avec Richard Harris, et même le JEREMIAH JOHNSON de Sidney Pollack avec Robert Redford. Le scénario du film est simple (mais pas simpliste) et on comprend rapidement qu’un drame lie les deux personnages interprétés par Liam Neeson et Pierce Brosnan. La mort semble la seule issue de leur affrontement sauvage. Et des flashbacks douloureux nous font progressivement comprendre la situation. Une histoire de vengeance, classique par son récit mais prenante grâce à son ambiance et et au jeu profond de ses acteurs vedettes.

05

L’atout maître du film est bien évidemment son « duo Irlandais ». Loin du binôme classique « bon contre méchant », Liam Neeson et Pierce Brosnan semblent s’être sérieusement investis dans leurs rôles, apportant leurs fellures et drames personnelles. Si Carver / Neeson apparaît comme le salaud de SERAPHIM FALLS, obstiné et cruel, les évènements nous montrent bientôt un Gideon / Brosnan endurci et brutale. Les repères usuels que ce genre de trame nous propose d’habitude deviennent flous : ni bon ni mauvais, les anti-héros du film sont de simples hommes que l’horreur de la guerre a profondément meurtri. Différents au premier abord, Gideon et Carver se ressemblent tels deux frères ennemis. L’un a choisi l’isolement en pleine nature quand l’autre veut se venger. Mais tous les deux cherchent une certaine forme de rédemption et d’apaisement face à leurs douleurs.

Pas de réelle surprise si je vous dit que Liam Neeson livre une partition sans fausse note. On l’a déjà vu dans des rôles similaires, révélant des failles derrière la carapace de l’homme d’action violent. Une fois de plus, il nous prouve qu’un acteur de sa trempe peut amener un supplément d’âme à un rôle monolithique. Pour Pierce Brosnan, si son talent ne surprend plus (The Ghost Writer, Le Tailleur de Panama…), on a cependant moins l’habitude de le voir dans de tels rôles, à 100 lieues de l’image propre et lisse auquel son physique de play-boy l’a cantonné trop souvent. Désabusé, âpre et menaçant, il fait de son Gideon un être ambigu et démontree, lui aussi, qu’il est un excellent  acteur.

jgtrfvgkm1fyvjrg

Malgré son sujet hautement dosé en testostérone, SERAPHIM FALLS s’éloigne de l’action-movie bourrin. Rude, violent mais pourvu d’un rythme lent, le film fait la part belle aux somptueux décors sauvages, des paysages enneigés et montagneux du début de l’histoire jusqu’au désert écrasé par le soleil de l’épilogue. Comme pour mieux nous rappeler la folie et la fragilité des hommes face à l’immensité de la nature.

La distribution est complétée par de solides acteurs comme Michael Wincott, Ed Lauter ou Tom Noonan. Et la participation de l’excellente Anjelica Huston apporte une petite note décalée et bienvenue dans le récit.

Sans se démarquer d’une trame classique, SERAPHIM FALLS est un très bon film d’aventures, teinté de Western. Il mérite bien une séance de rattrapage…

seraphim_falls16

SERAPHIM FALLS (2006) de David Von Ancken.
Avec Pierce Brosnan, Liam Neeson, Angie Harmon, Michael Wincott, Ed Lauter, Tom Noonan, Anjelica Huston…
Scénario : David Von Ancken et Abby Everett Jaques. Musique : Harry Gregson Williams.

Crédits photos : © Samuel Goldwyn Company et Icon Productions

BANDE ANNONCE

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s