Coup de cœur pour SHAUN LE MOUTON, LE FILM

L’histoire

Dans la campagne anglaise, Shaun, le mouton chevelu et futé, voit les jours de tonte se suivre et se ressembler. Avec ses compères laineux, il décide de s’octroyer une petite pause syndicale. Mais la journée de RTT vire au cauchemar, provoquant l’amnésie du fermier. Shaun, le reste du troupeau et le chien jaune Blitzer  partent pour la Grande Ville, bien décider à récupérer leur maître…

SHAUN-LE-MOUTON-le-film-Image-du-film-Shaun-the-Sheep-Aardman-6-Go-with-the-Blog

100% pure laine !

En ces temps difficiles, certains films devraient être remboursés par la Sécurité Sociale. SHAUN LE MOUTON n’a d’autre prétention que de divertir. Au-delà de la simple comédie familiale, il procure un plaisir communicatif qui donne des couleurs à la grisaille.

À l’origine du film se trouvent les désormais célèbres STUDIOS AARDMAN, créés au début des années 70 et connus pour leurs films d’animations avec des personnages de pâte à modeler (ou plasticine). Les court-métrages UNE GRANDE EXCURSION et UN MAUVAIS PANTALON révèlent l’inventeur gaffeur Wallace et son chien héroïque Gromit vers le début des années 90. En 1995, les 2 figures emblématiques des studios reviennent avec RASÉ DE PRÈS. Le mouton Shaun y fait sa première apparition. Il finira par avoir sa propre série TV en 2007.

shaun-le-mouton-critique-beatles

Attachés à des valeurs traditionnelles d’animation, les Studios Aardman ont basé leurs créations sur l’authenticité plutôt que sur la facilité. Usant uniquement de l’outil informatique pour effacer parfois quelques câbles ou perches nécessaires mais peu esthétiques, leurs films prennent vie grâce au Stop Motion et au talent des artistes et créateurs des studios. Pour vous donner une idée de la quantité de travail demandée, sachez que 2 secondes d’animation peuvent prendre une journée de mise au point, qu’un personnage est peaufiné en une dizaine de jours et qu’un film comme SHAUN LE MOUTON comporte plus de 300 figurines !

SHAUN LE MOUTON ne doit pas sa seule réussite à ses indéniables prouesses techniques. La plus belle (et paradoxale) qualité du film est de nous faire oublier l’incroyable talent de ses créateurs pour nous émerveiller par ses innombrables gags visuelles et trouvailles scénaristiques. Pari osé mais réussi : le film ne comporte aucun dialogue et s’appuie sur les expressions de Shaun et ses comparses, sur la finesse des détails et sur les situations burlesques pour créer un véritable rythme comique.

tumblr_inline_nmg4c4vQtb1r6gxh4_540

Si l’humour est bon enfant, SHAUN LE MOUTON n’est pas uniquement destiné aux plus jeunes. Basé sur un récit initiatique classique, le film donne l’occasion d’égratigner au passage nos existences bien trop urbanisées, où la réussite sociale est souvent superficielle et éphémère. On ne plonge pas pour autant dans le drame mais les quelques allusions piquantes sont plutôt bien vues.

Le film comporte également des références qui ne manqueront pas de faire sourire les grands enfants : un chat aux allures d’Hannibal Lecter, un clin d’œil aux Beatles, une allusion à Botero… Sans oublier une bande-son Britpop des plus pétante avec des standards de Kid Créole, Primal Scream, Foo Fighters ou Madness. Décalé et sans temps mort, SHAUN LE MOUTON s’octroie quelques touches d’émotion inattendues mais jamais gratuites, comme pour marquer un moment de réflexion entre deux rires.

tumblr_inline_nmg41amUu01r6gxh4_540

Si je ne peux que vous recommander de rester pour le générique de fin, illustré de croquis préparatoires et agrémenté d’une drolatique mini-séquence finale, je vous invite à observer les visages autour de vous, dans la salle : les sourires des petits et des grands sont garantis. Pas de doute, tout est bon dans le mouton !

SHAUN LE MOUTON, LE FILM (2014) écrit et réalisé par Mark Burton et Richard Starzack.
Produit par Nick Park, Olivier Courson et Ronald Halpern. Musique : Ilan Eshkeri.

Crédits photos : © Aardman Animations / Studio Canal.

BANDE-ANNONCE :

BONUS :

• Pour tout savoir sur le film, un lien vers le dossier de presse PDF du film
• Pour prolonger le plaisir, un lien pour s’informer sur l’expo Aardman à Paris

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. potzina dit :

    Pas encore vu, je n’ai pas eu le temps. À ce rythme-là, ce sera une découverte DVD 😦

    J'aime

    1. Don’t worry baby 😉 Il y a des chances pour qu’il reste un moment à l’affiche…
      Une vraie bulle rafraichissante et très drôle pour combattre la morosité, ça ne se refuse pas, surtout en ce moment !

      J'aime

  2. niolynes dit :

    Avec le recul sur un peu tout ce que j’ai vu dernièrement, c’est l’un des meilleurs films d’avril au cinoche pour moi (avec Sea Fog). 😉

    J'aime

    1. Oui, je suis d’accord !
      Encore une belle pépite signée Aardman !

      J'aime

  3. papilloteleblog dit :

    c’est aussi mon coup de cœur du mois ! la scène de la fourrière, du restaurant, de l’hôpital… et devoir chercher les références et les parodies. Un régal.
    j’ai beaucoup aimé l’exposition Aardman aussi en ce moment à Paris

    J'aime

    1. Merci pour ton message Papillote ! C’est vrai que le film est très réussi et regorge de scènes cultes. Un vrai bon film qui redonne le moral 🙂
      Pour l’expo Aardman, elle me tente beaucoup. Il faut absolument que je la prévoie lors d’un prochain tour sur Paris (si elle toujours là)…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s