Coup de cœur pour COMME UN AVION

L’histoire

Michel (Bruno Podalydès) est un doux rêveur, passionné par l’Aéropostale. Installé dans un petit confort routinier, entre sa femme Rachelle (Sandrine Kiberlain), sa vie de famille et son métier de designer, l’ennui le guette. Ses envies d’ailleurs vont se concrétiser par l’achat d’un kayak – un « avion sans ailes » – et la descente d’une rivière. A quelques kilomètres de chez lui, il va trouver le paradis…

XVM88ecfb68-0f85-11e5-913a-542a63046e25

Se laisser porter par le courant

Il y a un réel plaisir à suivre les films de Bruno Podalydès. Référencé, intelligent et loufoque, son cinéma a des parfums capiteux de liberté, de petits bonheurs que le cinéaste partage avec générosité et une touche de poésie.

COMME UN AVION est de cette teneur. Évoquant avec légèreté la crise de la cinquantaine d’un bobo attachant, le film ne parle pas du burn-out des cadres mais de ces envies d’évasion que nous ressentons tous un jour ou l’autre. Son Michel aime sa femme et son travail se déroule dans un cadre agréable. Mais sa vie d’adulte a pris une tournure sans saveur et sans réelles envies.

Sa passion pour les avions est ce qui lui reste de l’enfance. Mais c’est resté un rêve, une collection envahissante à laquelle son entourage l’a identifié. Un étiquetage bien pratique sans chercher à mieux le connaître. Pas l’enfer mais un sentiment d’incompréhension et d’isolement malgré le monde autour de lui.

comme-un-avion-photo

Avec ironie, Podalydès se moque gentiment de son « baroudeur des temps modernes ». Michel est un grand enfant, rêvant d’aventures mais se rassurant bêtement par un attirail inutile, censé faire de lui le parfait pagayeur. Bardé de bidules dégottés à la boutique écolo du coin, son « grand départ » prend une tonalité gaguesque et tendre.

Le cinéaste règle aussi ses comptes avec notre époque ultra connectée et la bêtise qui en résulte. Lorsque le patron de Michel parle de « palindrome » durant une réunion de travail, ses collègues se ruent sur le moteur de recherche de leurs portables pour ne pas passer pour des cons ! Le soir venu, Michel et Rachelle, scotchés devant leur télé, ont la tête plongée dans leurs tablettes ! Des critiques un peu facile peut-être mais toujours bonnes à rappeler…

210934.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En quête d’un idéal, Michel va trouver un début de réponse dans la guinguette tenue par Laeticia (excellente Agnès Jaoui), havre de verdure où la vie prend son temps… à quelques kilomètres seulement de son point de départ ! Là, entouré d’une « faune » loufoque (Michel Vuillermoz et Jean-Noël Brouté) et piquante (Vimala Pons, toujours aussi rayonnante et légèrement vêtue), il retrouvera le plaisir des sens et la pratique du lâcher-prise.

Cette promenade bucolique au fil de l’eau illustre, bien entendu, un besoin de fuguer. Une envie de partir en se laissant guider par le hasard et les rencontres. Sans atteindre le bout du monde, Michel s’offrira une touchante et burlesque échappée avant que la technologie moderne ne le rappelle à la réalité…

208746.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

COMME UN AVION est une belle et douce comédie, ironique et tendre, portée par un casting en pleine récré, ponctuée de séquences décalées (avec Pierre Arditi en sosie-pêcheur vindicatif !), oniriques et sensuelles (la scène des post it / petit poucet va donner des idées…). Une perle rare dans un monde lourd et sombre, ode aux petits bonheurs et aux joies simples. Si vous décidez vous aussi de vous laisser glisser sur la rivière, il y a des chances pour que vous ne vouliez plus revenir.

COMME UN AVION (2014) de et avec Bruno Podalydès.
Avec Agnès Jaoui, Denis Podalydès, Vimala Pons, Sandrine Kiberlain, Michel Vuillermoz, Jean-Noël Brouté, Pierre Arditi…
Scénario : Bruno Podalydès. Musique : Bach, Charlélie Couture, George Moustaki, Alain Bashung…

Crédits photos : © Why Not Productions / France 3 Cinéma

BANDE-ANNONCE

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. potzina dit :

    Je regrette qu’il ne soit pas sorti chez moi ! J’espère que le ciné indé de ma ville en aura une copie d’ici peu. C’est typiquement le genre de film dont j’ai envie en ce moment 😀

    J'aime

    1. Je te le recommande ma Potzi, je suis persuadé qu’il te plaira ! Comme tu le dis, c’est le film dont on a besoin en ce moment. Idéal pour aborder l’été avec sérénité 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s