HITCHCOCK-TRUFFAUT – 1 DVD / 1 article avec Cinétrafic

Nouvelle chronique réalisée grâce au site CinéTrafic et leur opération DVDTrafic avec HITCHCOCK-TRUFFAUT, un documentaire signé Kent Jones évoquant les célèbres entretiens entre les deux cinéastes.

Le sujet

En 1962, François Truffaut, jeune réalisateur de la Nouvelle Vague, propose à Alfred Hitchcock, metteur-en-scène réputé, une interview étalée sur plusieurs jours afin d’évoquer la carrière du “maître du suspense”. Ces passionnants échanges entre ces 2 icônes du 7ème art vont devenir une référence incontournable pour les cinéphiles comme pour les futurs cinéastes…

Francois Truffaut and Alfred Hitchcock

La critique

Présenté à Cannes en 2015, le documentaire HITCHCOK-TRUFFAUT de Kent Jones s’apparente au making-of de la semaine d’entretiens accordé par Alfred Hitchcock à François Truffaut au début des années 60. Ce dernier, alors tout jeune cinéaste, vouait une grande admiration au réalisateur de PSYCHOSE depuis plusieurs années, le défendant comme ses complices de l’époque Claude Chabrol et Jean-Luc Godard dans LES CAHIERS DU CINÉMA. Aussi étonnant que cela puisse paraître aujourd’hui, certains critiques des années 50/60 ne voyait en Hitchcock qu’un habile réalisateur pour grosses productions populaires.

Alors qu’il sortait à peine du tournage des OISEAUX, Hitchcock reçut un courrier de Truffaut, lui proposant de revenir sur son parcours et la mise-en-place de chacun de ses films. Devant l’enthousiasme du jeune français, Sir Alfred accepta de se prêter au jeu de l’interview en huis-clos pendant plusieurs jours d’affilée. Avec l’aide de la traductrice-interprète Helen Scott, et sous l’œil expert du photographe Philippe Halsman de l’agence Magnum, les deux réalisateurs, si différents mais si proches pour leur amour du cinéma, échangèrent longuement sur les angles de caméra, les acteurs ou bien encore sur le sens d’un plan.

1446231572948

Le documentaire revient sur la genèse de ce qui est devenu, avec le temps, une “interview historique” entre deux monstres sacrés du cinéma, entre un maître et un élève. On pourra reprocher au film d’arriver un peu tard puisque l’on n’apprend rien de nouveau en ce qui concerne cette belle et brève rencontre. Tout ou presque a déjà été dit. Les nombreuses éditions du livre, ainsi que les enregistrements sonores déjà largement diffusés, sont aujourd’hui connus de nombre d’entre nous, cinéphiles ou pas.

Pourtant, Kent Jones parvient à rendre son film captivant grâce à un montage nerveux, alternant extraits de films, extraits sonores illustrés de photos et interventions de cinéastes tels Martin Scorsese ou David Fincher, le tout sur une durée réduite. L’avantage premier de son HITCHCOCK-TRUFFAUT est de permettre une plus large diffusion auprès d’un public n’ayant pas encore eu l’occasion de parcourir la “bible” d’origine, voire de l’inciter à s’y plonger enfin.

Hitchcocj-Truffaut_poster_top10filmsLe film permet également de comprendre combien cette rencontre fut important par rapport à l’image que véhiculait Alfred Hitchcock à l’époque. Considéré encore comme un bon artisan commercial, son entretien avec François Truffaut a changé le regard que de nombreux cinéphiles lui portaient. Le réalisateur des OISEAUX et de VERTIGO s’est alors imposé comme un grand cinéaste, ouvert à un large public tout en conservant une griffe, un talent d’auteur qu’il demeure toujours passionnant de découvrir.

Le documentaire de Kent Jones permet enfin de poser quelques questions d’ordre plus général. Hitchcock et Truffaut sont tous deux les parfaits exemples d’un cinéma exigeant, voire auteurisant, qui n’oublie pas de s’adresser au plus large public. Avec eux, il n’est dès lors plus question de “film d’auteur” contre “film commercial”, de “film français” contre “film américain” mais simplement de grands et beaux films, inoubliables à leurs manières respectives.

Partageant cette même passion d’écrire par l’image, Hitchcock et Truffaut étaient nés pour se rencontrer.

Les suppléments

Sur le DVD se trouvent les versions sonores en VO et VF, avec sous-titres dans les 2 cas, en 5.1 et stéréo. Le bonus immanquable du DVD se situe dans le complément HITCHCOCK VU PAR… avec, sur une quarantaine de minutes, les interventions de réalisateurs comme Martin Scorsese, Olivier Assayas, James Gray ou Arnaud Despleschin

HITCHCOCK-TRUFFAUT est sorti en DVD et blu-ray le 20 novembre 2015 chez ARTE.

À suivre également sur Facebook la page ARTE pour se tenir informé des dernières nouveautés de l’éditeur…

CINÉTRAFIC vous propose de retrouver la fiche du film dans ses rubriques film culte et film 2016.


BANDE-ANNONCE

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. potzina dit :

    C’est un excellent film, j’ai adoré. Le temps file à une vitesse folle avec ces deux-là 🙂
    Je dois le chroniquer aussi, il faut que je me magne un peu 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est passionnant ! Je pensais déjà en connaître beaucoup sur ces entrevues et mon intérêt s’est renouvelé.

      J'aime

  2. manU dit :

    Bien sûr, j’ai adoré !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Manu pour ta fidélité et tes commentaires !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s