LIFE: ORIGINE INCONNUE de Daniel Espinosa

L’histoire

Déviée de sa trajectoire par des météorites, une sonde de retour de Mars est récupérée par des astronautes en orbite terrestre, à bord de la station spatiale internationale. Une trace de vie à l’état cellulaire est découverte. Mais l’organisme se développe rapidement et attaque l’équipage…

Dans l’espace, on ne vous entend toujours pas crier

Friande de raccourcis expéditifs, la presse a vite fait de qualifier LIFE de mix entre ALIEN et GRAVITY. Si cette façon de résumer le film de Daniel Espinosa s’avère réductrice, il y a pire comme comparaison. S’appuyant sur un récit déjà vu et revu depuis le film de Ridley Scott sorti il y a près de 40 ans, LIFE parvient toutefois à tirer son épingle du jeu.

Son atout majeur réside dans son aspect plausible. On passe de la SF pure, comme dans ALIEN, à un thriller d’anticipation, comme dans GRAVITY, efficace, anxiogène et « réaliste » malgré son postulat de départ. S’appuyant sur des effets spéciaux bluffants sans être tapageurs, LIFE prend alors une tournure quasi documentaire dans sa manière de présenter la vie quotidienne dans l’espace.

Le film prend le temps de nous exposer les principaux protagonistes sans pour autant y sacrifier le rythme du récit. Une façon de manipuler les spectateurs, c’est certain, mais plutôt efficace puisque cette exposition nous rend proche de cet équipage multi-racial. Pas de héros dans cette aventure critique mais des scientifiques dépassés par les évènements.

LIFE prend ici une tournure quelque peu cruelle et grinçante: vécu tout d’abord comme un évènement mondial sans précédent – avec retransmission sur écrans géants – la découverte de la nouvelle forme de vie prend soudain une orientation tragique et dévastatrice. Cette « vie » à la base du titre devient source de mort pour son entourage dès le moment où elle cherche simplement à exister.

Sans chercher à imposer cette question hautement philosophique au détriment de l’angoisse et de l’action, LIFE parvient toutefois à distiller cette troublante pensée tout au long du récit: la survie de l’équipage dépend de l’élimination de l’entité extra-terrestre… tout comme la survie de la « chose » dépend de notre extinction ! D’ailleurs, le « premier sang » est versé par l’Homme et on en vient à penser que l’animosité de la créature vient de son instinct de survie.

Réussi sans être inoubliable et assumant pleinement son statut de « divertissement », le film de Daniel Espinosa n’évite pas quelques clichés: le scientifique obnubilé par sa découverte, le « cow-boy » rigolard et risque-tout, la créature hostile entre le poulpe et l’araignée… Rien de bien gênant me direz-vous mais rien de bien novateur non plus.

Là encore, LIFE tire son épingle du jeu malgré ces quelques handicaps et les comparaisons inévitables. En traitant son casting sur un pied d’égalité, il devient difficile de deviner qui sera la prochaine victime de ce jeu de massacre en milieu confiné. Vous voilà prévenu, inutile d’imaginer qu’en fonction de sa célébrité un acteur ou une actrice a plus de chance de s’en sortir.

Le casting efficace du film est un autre de ses atouts. Sobriété et crédibilité d’acteurs peu ou pas connus mis-à-part Jake Gyllenhaal et Ryan Reynolds. Mais comme pour ALIEN, c’est une femme qui s’impose avec Rebecca Ferguson (MISSION IMPOSSIBLE: ROGUE NATION), touchante et juste dans son personnage de médecin de bord. On l’imagine volontiers suivre les traces du Lieutenant Ripley…

Enfin, LIFE a le mérite de surprendre également par son dénouement inattendu, preuve évidente qu’un film aux faux airs de blockbuster n’est pas forcé de suivre la voie traditionnelle pour s’imposer. Faut-il s’attendre à un LIFE 2 ? Compte tenu de sa fin ouverte, on peut le penser même si l’efficacité du film ne devrait pas obligatoirement déboucher sur une série.


LIFE: ORIGINE INCONNUE (2016) de Daniel Espinosa.
Avec  Jake Gyllenhaal, Rebecca Ferguson, Ryan Reynolds, Hiroyuki Sanada, Ariyon Bakare, Olga Dihovichnaya, Naoko Mori…
Scénario: Rhett Reese et Paul Wernick. Musique: Jon Ekstrand.

Crédits photos: © Columbia Pictures, Skydance Productions et Sony Pictures Entertainment


Bande-annonce

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. rp1989 dit :

    Je ne sais pas si je le verrai mais les avis que j’ai eu sont positifs sans être conquis. On verra bien.

    J'aime

    1. Oui, c’est certain que, comparé à un classique comme ALIEN, le film n’atteint pas le même degré de qualité. Mais dans son genre, il est plutôt réussi…

      Aimé par 1 personne

  2. le Bison dit :

    Sûr que le film n’invente rien tant il porte des ressemblances sur son ainé Alien. Pourtant, j’ai passé un bon moment, divertissement, les yeux rivés sur ce poulpe et son intelligence supérieure…

    Reste à attendre la nouvelle mouture d’Alien à la fin du mois et voir, si le divertissement y sera aussi réussi et si il invente. Mais peut-on innover après les deux premiers Alien, tant ils ont marqué…

    J'aime

    1. Je n’ai pas dit le contraire, le film m’a plu à moi aussi. Un bon thriller d’anticipation, très efficace.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s