MIRACLE MILE – 1 DVD / 1 article avec Cinétrafic

Nouvelle opération DVDTrafic organisée par le site Cinétrafic, avec le film MIRACLE MILE de Steve De Jarnatt édité chez BLAQ OUT.

L’histoire

À Los Angeles, vers la fin des années 80. Harry (Anthony Edwards) a le coup de foudre pour Julie (Mare Winningham) qu’il vient de rencontrer. Mais un soir, à la suite d’un rendez-vous manqué, Harry intercepte un étrange appel d’une cabine téléphonique. Au bout du fil, une voix affolée lui annonce la fin du monde…

La critique

Pour beaucoup de cinéphiles ayant connu les années 80, MIRACLE MILE fait figure de véritable film culte. À nouveau, je reviens sur la véritable définition de cette expression : on parle généralement d’une œuvre culte pour désigner un film, livre et autre création artistique n’ayant pas connu de succès lors de sa sa sortie ou diffusion, mais ayant acquis avec le temps une reconnaissance tardive. Fin du cours particulier.

MIRACLE MILE fut distribué en France deux ans après sa réalisation sous le titre APPEL D’URGENCE (probablement un signe dans le cas d’Anthony Edwards…). À l’époque, la presse spécialisée (Starfix, L’écran Fantastique…) présenta le film de Steve De Jarnatt comme une œuvre modeste de par son budget mais à la tonalité puissante et ambitieuse.

Le contexte des années 80 était encore emprunt des relents de la Guerre Froide. Sting chantait « Russians ». Le téléfilm apocalyptique LE JOUR D’APRÈS était distribué en salles en France. TERMINATOR évoquait un « jour du jugement dernier » où l’humanité se voyait balayée par un holocauste atomique. Et WAR GAMES associait la frénésie des jeux vidéos avec la peur d’une guerre thermonucléaire totale.

Dans cette étrange ambiance où les tenues criardes de Madonna et Cindy Lauper cotoyaient les craintes les plus sombres quant à l’avenir de l’humanité, MIRACLE MILE fut diffusé dans une quasi indifférence du grand public au tout début des années 90, probablement un peu trop tard par rapport aux angoisses de la décennie écoulée… Mais avec le temps, et des retours critiques enthousiastes, le brûlot cauchemardesque de Steve De Jarnatt acquis rapidement le statut d’une œuvre importante et nécessaire.

Je n’avais jamais eu l’occasion de voir le film au cinéma ni en vidéo et encore moins à la télé où il ne fut jamais diffusé sur les chaînes principales. L’occasion de le découvrir enfin grâce à l’opération DVDTrafic du site Cinétrafic ne pouvait m’échapper. Mais une fois de plus, hélas, ma déconvenue fut à la hauteur de l’attente.

Démarrant comme une comédie romantique – quand Harry rencontre Julie – MIRACLE MILE se poursuit tel un angoissant épisode de la Twilight Zone, évoquant fortement le AFTER HOURS de Martin Scorsese. La comparaison s’arrête pourtant là.

Le film de Steve De Jarnatt, après une introduction prometteuse, s’étire comme un chewing gum dont le goût disparaît trop rapidement. Si l’on met de côté le contexte 80´s du film – la BO au synthétiseur de Tangerine Dream, la frimousse « chiffonnée » de Mare Winningham… – le postulat de départ est accrocheur et donne fortement envie de le suivre jusqu’au bout.

Hormis le couple de « héros » attachant, les personnages secondaires s’accumulent comme des clichés sans saveurs. Certaines situations – la séquence de la station service, par exemple – déboulent sans réelles cohérences, gratuites et éxagérées.

Le rythme déséquilibré de MIRACLE MILE reste l’une de ses plus grandes faiblesses. Enchaînant les longueurs après la première partie réussie, le film expédie rapidement une conclusion décevante et attendue. Reste un agréable traitement de l’image et quelques trouvailles pertinentes, comme cette horloge numérique où l’heure semble afficher un S.O.S.

Très (trop ?) ancré dans les années 80, MIRACLE MILE peut se voir aujourd’hui comme le témoignage d’une époque. Mais son aura reste liée à un contexte qui a difficilement traversé le cours du temps.


Les suppléments

Le DVD contient les pistes audios d’usage – évitez si vous le pouvez la VF avec l’horripilante voix doublant Anthony Edwards !! – ainsi que les classiques réglages d’image en vigueur. Là où il se distingue, c’est grâce à une série de bonus très intéressants avec, entre autres, les interviews récentes des acteurs du film, du cinéaste Steve De Jarnatt et un retour sur le tournage, sur la mise en chantier du projet, etc… Des suppléments assez complets qui m’ont paru plus intéressants même que le film.


MIRACLE MILE (1988) de Steve De Jarnatt.
Avec Anthony Edwards, Mare Winningham, John Agar, Lou Hancock, Mykelti Williamson, Denise Crosby…
Scénario : Steve De Jarnatt. Musique : Tangerine Dream.

MIRACLE MILE est sorti en DVD le 13 novembre 2017 chez BLAQ OUT.


BANDE-ANNONCE

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. le Bison dit :

    Pourtant voir Anthony Edwards avec des cheveux augurait déjà d’une grande aventure…

    Aimé par 1 personne

    1. Faut croire que les radiations atomiques lui ont fait tout perdre.

      J'aime

  2. manU dit :

    Je ne connaissais pas et dire que j’ai envie de le voir serait mentir… ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Après, rien ne t’empêche à l’occasion de le voir par curiosité…. Je crois aussi que j’en avais tellement entendu du bien que cela m’a d’autant plus déçu. Je comprends qu’à l’époque cela ait pu marquer les esprits. Mais je trouve que ça a mal vieilli.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s