DOWNSIZING de Alexander Payne

L’histoire

Dans un futur proche, soit après après-demain. Des scientifiques découvrent un procédé révolutionnaire permettant de réduire la taille des hommes. Développé à l’origine pour combattre les graves problèmes de surpopulation et d’écologie mondiales, l’invention devient vite une source d’intêrets économiques qui va séduire Paul Safranek (Matt Damon)…

it’s a small world after all

À l’heure où notre monde traverse de multiples crises, quelles serait la clé du problème de la surpopulation et du pillage des ressources naturelles ?  Sur la tonalité d’une fable ironique et sociale, DOWNSIZING nous apporte une solution originale : la miniaturisation !

Critique mordante de notre société basée sur le pouvoir de l’argent et du statut social, le film d’Alexander Payne (SIDEWAYS, NEBRASKA…) prend la direction spectaculaire et surprenante de la Science-Fiction pour mettre en place un récit loufoque et grinçant.

On est bien évidemment plus dans le domaine de l’anticipation que du space-opera : ici, pas de batailles intersidérales mais des effets « minimalistes », souvent concrets, qui surprennent et amusent, tout en étant admirablement réalisés.

Comme toute satire qui se respecte, DOWNSIZING  est un regard sur notre monde contemporain, une loupe pas si déformante sur les travers de notre société égoiste et si souvent ridicule.

Partant d’un postulat préoccupant et source réelle d’inquiétudes quant à l’avenir de l’humanité, le film d’Alexander Payne fait un constat amer : quel que soit la solution envisagée pour tenter de résoudre la survie de l’espèce humaine, l’Homme demeure le principal problème.

Que l’on explore l’espace pour habiter de nouveaux mondes, que l’on imagine de vivre sur ou sous la mer ou, comme dans ce film, que l’on songe à la miniaturisation comme solution miracle, les Hommes resteront tels qu’ils sont, avides de profits, préoccupés par leurs économies et leur pouvoir d’achat, oubliant l’intêret premier de la science pour y voir une recette miracle à leurs petits problèmes financiers.

En plus d’un récit original donnant à réfléchir, DOWNSIZING doit beaucoup à son excellente distribution. Aucune erreur de casting à déplorer ici, entre la bonhomie candide de Matt Damon, brave type naïf découvrant le véritable but de sa nouvelle « mini » existence, Christoph Waltz et Udo Kier (que j’ai confondu un temps avec Terence Stamp) en sympatiques mais roublards profiteurs, ou bien encore Hong Chau, ultime représentante du déséquilibre de notre société.

Comédie d’anticipation, corrosive, surprenante et ouvrant sur de multiples questions et débats sans verser pour autant dans l’austérité poussive, DOWNSIZING est une belle curiosité, distrayante et futée, à voir pour se laver la tête et les yeux des (trop) multiples remakes, reboots et autres adaptations de comics.

DOWNSIZING (2017) de Alexander Payne.
Avec Matt Damon, Christoph Waltz, Udo Kier, Hong Chau, Kristen Wiig, Rolf Lassgârd…
Scénario : Alexander Payne et Jim Taylor. Musique : Rolfe Kent.

Crédits photos : © Paramount Pictures.

Bande-annonce
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s