BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS – 1 DVD / 1 article avec Cinétrafic

Dans le cadre de la dernière opération DVDTrafic organisée par le site Cinétrafic, j’ai eu l’occasion de découvrir le documentaire BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS de Lucy Walker édité chez Metropolitan Filmexport.

Le sujet

20 ans après la (re)découverte des musiciens cubains du Buena Vista Social Club avec le succès du film de Wim Wenders, la cinéaste Lucy Walker revient sur les membres du groupe phénomène, à l’occasion de leur tournée d’adieu…

La critique

C’est bien connu : au cinéma comme dans d’autres domaines artistiques, il est toujours délicat de faire suite à un succès. Le sentiment de « bouillon réchauffé » remplace souvent l’effet de surprise. Le public en demande toujours plus et la déception est parfois de mise.

Sorti en salles dans une certaine indifférence fin juillet 2017, BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS souffre de ce problème sans être une catastrophe pour autant. Le site Cinétrafic m’offrait l’occasion d’une séance de rattrapage. Non dépourvu d’intêret, le docu de Lucy Walker doit son attrait principal aux portraits plus fouillés accordés à chaque musicien du groupe cubain légendaire.

S’appuyant sur des images d’archive, des extraits de concerts ou reprenant des passages du film de Wenders, BVSC : ADIOS donne ainsi une chance supplémentaire aux artistes encore en activité (Compay Segundo et Ibrahim Ferrer, par exemple, ont depuis disparu…) d’évoquer leurs parcours personnels et leur destinée commune.

Pourtant, il y aurait encore beaucoup à dire sur la grâce de ces merveilleux chanteurs et musiciens aux reflets argentés. La chanteuse Omara Portuondo, Eliades Ochoa ou Guajiro Miraba auraient tant à évoquer sur toutes ces années traversées dans l’Histoire du peuple cubain, sur leur mise à l’écart après la révolution et sur leur beau retour triomphal, 40 ans plus tard.

Tout au long du documentaire, on comprend que les « sujets tabous » ont été volontairement occultés. Certes, l’idée n’est pas ici de réaliser un nouveau débat politique sur Cuba. Mais dans un tel contexte, traiter ce sujet serait probablement un plus indéniable pour éviter un sentiment de redîte. Et ainsi déboucher sur une comparaison inévitable – et peu flatteuse – avec le film de Wenders.

Reste la musique, toujours auréolée de cette indéniable chaleur, et ces artistes au charisme ravageur. On leur doit l’émotion et les moments de grâce ressentis durant la vision du documentaire. Et c’est déjà beaucoup.

Les suppléments

Sur le DVD, documentaire oblige, le film est uniquement disponible en VO, avec ou sans sous-titres français. Outre la bande-annonce du film, on trouve également, dans la partie « suppléments », quelques interventions inédites des membres du groupe BVSC, représentant certainement des scènes coupées au montage…

BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS (2017) de Lucy Walker
Avec Omara Portuondo, Eliades Ochoa, Guajiro Miraba…

BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS est sorti en DVD le 1er décembre 2017 chez Metropolitan Filmexport, à suivre sur leur page Facebook.

BANDE-ANNONCE
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s