PLACE PUBLIQUE de Agnès Jaoui

L’histoire

Au cours de la pendaison de crémaillère de sa productrice Nathalie (Léa Drucker) dans une grande propriété près de Paris, Castro (Jean-Pierre Bacri), un animateur télé cynique et en perte de vitesse, revoit son ex-femme Hélène (Agnès Jaoui), grande adepte des causes humanitaires perdues et sœur de Nathalie. Ils vont retrouver, parmi les nombreux invités, leur fille Nina (Nina Meurisse) dont le dernier roman est un véritable réglement de compte envers ses parents…

Tourner en rond

Le cinéma du couple Bacri / Jaoui est devenu un véritable genre en soi. Depuis CUISINES ET DÉPENDANCES, les deux acteurs-scénaristes-réalisateurs ont imposé leur griffe par le biais d’une foire aux vanités pertinente, véritable critique mordante et jubilatoire de notre société.

Mais en comparaison des  brillants UN AIR DE FAMILLE ou COMME UNE IMAGE, cette PLACE PUBLIQUE tourne véritablement en rond. Faut-il déceler dans ce nouveau film le signe évident d’un manque d’inspiration ? Ça en a tout l’air tant ce portrait de groupe sent le bouillon (très) mal réchauffé.

Brodant autour de la célébrité des uns et l’anonymat des autres, le duo Jaoui / Bacri nous proposent une énième variation sur la bêtise humaine… en mode mineur. Rien de nouveau sous le soleil des bobos français. On découvre, entre deux baillements, une brochette d’individus égocentriques, cumulant en 1h30 et dans un espace unique – comme au théâtre – toutes les tares de notre triste époque.

À nouveau, tout le monde en prend pour son grade : les animateurs télé, les écolos, les Parisiens, les agriculteurs bio (ou pas), les YouTubeurs à la gloire éphémère, les enfants revanchards, les dingues du selfie, les rois du karaoké, les assistants lèche-bottes, les réseaux sociaux…

Accusant une véritable baisse de rythme dès le premier 1/4 du récit, PLACE PUBLIQUE accumule tous les clichés de la satire, nous donnant parfois l’occasion d’esquisser un ou deux sourires timides. C’est peu quand on connaît la qualité d’écriture et la finesse d’observation du couple.

Malgré une belle distribution d’acteurs impliqués et talentueux – Léa Drucker, Héléna Noguerra, Kevin Azaïs, Nina Meurisse… – cette pendaison de crémaillère s’étire inutilement en longueur et provoque l’ennui.

Dans un curieux montage, saupoudré de scènes-sketches entrecoupées par des reprises de Claude François en mode « jazz manouche » (si si si, ils ont osé) totalement inutiles, PLACE PUBLIQUE semble s’auto-parodier dans une vaine tentative de comédie humaniste.

Reste l’amusement de découvrir en exclusivité mondiale un Jean-Pierre Bacri chevelu, comme à l’époque du GRAND PARDON, imitant Yves Montand ou reprenant le « Osez Joséphine » d’Alain Bashung. Dans la peau de cet animateur télé cynique et tout de sombre vêtu, le nez dans la poudreuse, on aura bien évidemment reconnu une critique du connard en noir Ardisson.

Mais loin de son interprétation dans le récent LE SENS DE LA FÊTE – comédie chorale bien plus fine et réussie – l’acteur force le trait et ne semble pas à son aise. Ironiquement, il apparaît comme la seule erreur de casting du film.

Platement filmé et peu inspiré, PLACE PUBLIQUE est une déception certaine, compte tenu des antécédents du tandem Bacri / Jaoui. Tout au plus, cette fête-catastrophe nous rappelle combien l’être humain est pitoyable dans son irresistible besoin de parader face aux autres. Mais ça, on le savait déjà.

PLACE PUBLIQUE (2018) de Agnès Jaoui.
Avec Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Léa Drucker, Nina Meurisse, Kevin Azaïs, Héléna Noguerra…
Scénario : Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri.

Crédits photos : © SBS Films / Le Pacte / France 2 Cinéma

Bande-Annonce
Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

    1. Ça n’est que mon avis, mon ressenti. Mais comparé à leurs films précédents, c’est du bouillon réchauffé pour moi.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s