LES VIEUX FOURNEAUX de Christophe Duthuron

L’histoire

Pierrot (Pierre Richard), Antoine (Roland Giraud) et Émile (Eddy Mitchell) sont 3 septuagénaires, amis depuis l’enfance. Ils se retrouvent à l’occasion de l’enterrement de Lucette, la femme d’Antoine. Mais après avoir vu le notaire, Antoine part sans un mot pour la Toscane, armé d’un fusil. Accompagnés de Sophie (Alice Pol), la petite-fille d’Antoine, Pierrot et Émile se lancent à sa poursuite…

Vieux mais pas obsolètes

Adapter LES VIEUX FOURNEAUX au cinéma représentait un pari risqué mais une évidence certaine.

Pari risqué tant la bande dessinée d’origine, signée Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, est devenue en quelques années un véritable phénomène du 9ème Art, mélange réussi d’humour et d’émotion, de réflexion et et de gags. Évidence certaine tant les personnages, les situations et les dialogues de cette brillante saga nostalgique se prêtait sans problèmes à une version cinématographique.

Avec son brillant trio d’acteurs complices et très à l’aise dans leurs personnages – Roland Giraud, Eddy Mitchell et, en tête, Pierre Richard, excellent en vieil anar bigleux – et la pétillante Alice Pol dans le double rôle de Sophie / Lucette, LES VIEUX FOURNEAUX version ciné ne démérite pas et respecte le matériau d’origine.

Les fans de la BD d’origine retrouveront cette belle alchimie entre nostalgie, humour et émotion qui en fait son succès, même si les 4 premiers volumes de la série permettent une approche plus fouillée des personnages.

Approche douce-amère du temps qui passe et des effets « dévastateurs » des erreurs du passé – et de l’enfance – sur le présent, LES VIEUX FOURNEAUX donne à réfléchir derrière l’ironie et la tendresse. On sourit et on rit mais l’émotion n’est jamais loin, sans verser pour autant dans la tragédie.

Le film a également conservé les plus belles répliques de la BD, comme le constat sur les seniors et ce qu’ils laissent aux jeunes générations. Des mots qui font mouche et donnent eux aussi à réfléchir derrière l’humour…

Divertissant et profond mais ne tombant jamais dans le pathos, LES VIEUX FOURNEAUX est une très agréable comédie nostalgique, servi par un beau casting et des personages attachants, idéale pour faire découvrir la bande dessinée à ceux qui ne la connaissent pas.

LES VIEUX FOURNEAUX (2018) de Christophe Duthuron
Avec Roland Giraud, Pierre Richard, Eddy Mitchell, Alice Pol, Henry Guybet…
Scénario : Christophe Duthuron et Wilfrid Lupano, d’après la bande dessinée franco-belge homonyme de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet. Musique : Christophe Duthuron et Yannick Hugnet.

© Copyright : Société de distribution : Gaumont Distribution /  Athena Films / JMH Distributions SA

BANDE-ANNONCE
Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. manU dit :

    Je n’aurai pas dit mieux ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s