Des espoirs et déceptions #18

Retour au « coup de gueule » avec un 18ème billet consacré à cette Pensée Unique qui semble contaminer les internautes cinéphiles de la planète…

PENSER PAREIL

Avez-vous remarqué combien la Pensée Unique était chère aux cœurs de nombreux cinéphiles, geeks et autres fans (ou pas) de sagas, séries et franchises du 7ème art ?

Il y a quelques temps, j’abordais cet absurde et phénoménal tollé autour d’Idris Elba, envisagé comme un éventuel nouveau James Bond et voyant une majorité de pseudos « gardiens du temple » s’élever contre cette idée… sous prétexte que 007 ne pouvait être noir !? C’est un exemple parmi tant d’autres. Et il y a, je pense, de quoi se poser des questions.

Bien sûr, la Pensée Unique ne date pas d’aujourd’hui. Elle est très certainement l’une des grandes tares de l’humanité. Pendant longtemps, ce que l’on ne parvenait pas à expliquer était l’œuvre du Diable. On ne cherchait pas à comprendre. On brûlait et on retournait tranquillement à ses occupations…

Mais aujourd’hui, ce couloir étroit et à sens unique existe encore, prenant d’autres voies de plus ou moins grandes importances. Dans ce qui nous intéresse tous ici en principe, le Cinéma, cette Pensée Unique s’applique aux films et souvent sans autres explications qu’une envie de détruire ou d’aduler une œuvre qui ne le mérite pas forcément, sans autre motif qu’un besoin inexplicable de « suivre le troupeau » en déversant sa hargne par clavier interposé.

Il y a encore 20 ou 30 ans, lorsqu’un nouveau film sortait sur les écrans, on pouvait s’informer dans les médias, se faire un début d’opinion à travers les critiques professionnels ou l’avis de nos proches ayant vu le film en question, avoir quelques échos d’outre atlantique sur les premiers avis à chaud d’un film fraîchement diffusé… Aujourd’hui, avant même qu’une œuvre n’atteigne nos salles, le net nous donne déjà les premiers retours d’une sortie hollywoodienne, d’un nouveau film espagnole ou d’une énième production asiatique.

Comme rendus dingues par ces échos frais et négatifs d’une œuvre qu’ils n’ont pas encore vu, une majorité d’internautes hexagonaux semblent en profiter pour déverser leur bile et cracher sur un film qui n’en demandait pas temps.

L’effet « Moutons de Panurge » : la « Pensée Unique » semble de rigueur chez certains cinéphiles…

Prenez le récent SOLO : A STAR WARS STORY, film évoquant la jeunesse du personnage de Han Solo dans la mythologie Star Wars. Un changement de réalisateur et des recettes en deça des attentes pour un film Star Wars ont très probablement pousser grand nombre d’internautes à boycotter le film, prétextant qu’il n’était pas réussi.

Pour être franc, j’ai bien aimé ce spin-off, bien plus divertissant et prenant que la prélogie « amidonnée » de la série officielle. Sans être un chef d’œuvre, SOLO ne méritait certainement pas l’acharnement négatif dont il a fait l’objet depuis sa sortie. Alors même que le film vient de sortir en vidéo, certains sites « spécialisés » cherchent encore à démontrer que le film est mauvais… parce qu’il n’a pas été un succès au box-office ! Absurde ! Depuis quand la quantité est-elle synonime de qualité ?

Dans un autre genre, certains films récents sont encensés par la critique et le public.. sans réellement le mériter. Quand Télérama pleure de joie en louant le réalisateur des GARDIENS DE LA GALAXIE, blockbuster sympathique mais pas un chef d’œuvre pour autant, l’ensemble de la toile cinéphile s’emballe pour IT FOLLOWS, petit film d’horreur minimaliste et poussif, pâle copie du John Carpenter d’HALLOWEEN, rempli de scènes maladroites et involontairement comiques.

Quel est donc ce mouvement qui pousse certains de nos contemporains à se ruer tous dans la même direction, sans se poser la moindre question, sans développer la moindre petite réflexion personnelle ?

« Penser pareil » serait donc l’unique solution pour « faire partie du Club », tout en buvant 1 litre de flotte par jour, en mangeant quotidiennement 5 fruits et légumes et en préférant la byciclette à l’automobile parce que c’est bon pour la planète et le cœur… jusqu’au jour oùl’on découvrira que le coup de pédales peut déclecher le cancer du genou ?

La vie n’est pas un concours Miss France où l’on s’affirme en apprenant par cœur ses réponses pour être conforme à un idéal : « je ne mange pas de viande, la guerre c’est horrible, je ne bois jamais d’alccol, j’adore mes voisins, etc… ». On peut ne pas avoir envie d’un film et en préférer un autre au cours d’une sortie. Tout comme on peut préférer une musique ou un roman et en détester d’autres. Mais lorsque nos goûts et tendances paraissent dictés par la pensée commune, il y a de sérieuses raisons de s’inquiéter.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. skygarulfo dit :

    En fait que ce soit sur internet ou dans d’autres médias on entend toujours plus ceux qui crient, qui disent du mal, qui s’insurgent. Le buzz que tous les médias cherchent tant est basé là-dessus. Et c’est une des raisons qui donne cette impression que tout le monde pense pareil et fait du bashing. On n’entend pas les autres, ceux qui disent du bien ou essaient de défendre un film. Mais je ne pense pas que ça soit nouveau, plein de films se sont fait descendre depuis longtemps. Comme « Psychose » de Hitchcock. Dans les années 80 on se serait aussi surement insurgé de voir un James Bond noir j’imagine. Je n’ai pas cette impression de pensée unique, mais par contre je suis d’accord qu’aujourd’hui tout le monde peut donner son avis et c’est à la mode de déglinguer un film avant même sa sortie. Mais tant que les gens ne seront pas d’accord entre eux il n’y aura pas vraiment de pensée unique, donc continuons à n’être pas d’accord 🙂

    J'aime

    1. Si vous me lisez bien, vous verrez que je ne dit pas que l’effet est nouveau… mais qu’il s’est développé avec le web et les réseaux sociaux. De même, je ne parle pas uniquement d’une pensée unique négative mais aussi des engouements parfois inexpliqués pour des œuvres qui ne le méritent peut-être pas…

      Encore une fois, il faut bien lire entre les lignes.

      Cet article n’a d’autres buts que de dire « vous êtes unique, pensez par vous-même et non en fonction des courants ». Je n’affirme rien, je constate. Il y a quelques années, lorsque des premières photos du remake de Robocop ont été diffusés, c’était la « révolution » pour descendre le film… un an avant sa sortie !! Certes, ce remake n’était pas bon, et même inutile. Mais la connerie humainepousse à ce genre d’excès et donc vers une « pensée unique » d’une bêtise absolue. Lorsque Casino Royale était en cours de tournage, des fans ont lancé des pétitions pour boycotter le film sous prétexte que Daniel Craig « ne pouvait pas » être 007 !? Certainement les mêmes qui ont boycotté Idris Elba il y a quelques temps… Rien de tel n’est arrivé quand Roger Moore ou Timothy Dalton ont repris le rôle, il me semble…

      Donc, si la pensée unique n’est pas un phénomène récent (où avez-vous lu cela dans mon article?), elle s’est amplifiée avec le net, devenu un exutoire pour de nombreux frustrés, dans le domaine du cinéma comme dans d’autres.

      J'aime

  2. puisqu’il était encensé, j’étais allée voir It follows… grosse déception… désormais je lis les critiques après avoir vu le film, et je vais voir un film parce que j’aime le réalisateur ou que le sujet me plaît, pas parce que les journaux l’ont conseillé, ça m’écite des déconvenues

    Aimé par 1 personne

    1. Je te comprends. Je n’ai pas vu It Follows au cinéma mais, après avoir lu plusieurs articles pro et de blogueurs encensants le film, je l’ai loué…. et très très grosse déception moi aussi ! J’en ai fait un article dans les Séances de Rattrapage… Mais tu as raison. Et même en lisant une critique avant de découvrir un film, j’écoute d’abord mes goûts et mes envies 😉👍

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s