LES ANIMAUX FANTASTIQUES : LES CRIMES DE GRINDELWALD de David Yates

L’histoire

À la fin des années 20, quelques temps après son arrestation (voir le 1er opus), le maléfique sorcier Gellert Grindelwald (Johnny Depp) parvient à s’évader de la prison du Congrès de la Magie de New York. Albus Dumbledore (Jude Law), professeur réputé de sorcellerie de l’école de Poudlard et autrefois ami de Grindelwald, demande à Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne), l’un de ses anciens élèves, de l’aider à stopper Grindelwald dans sa soif de pouvoir…

 

CONFUSION DANS LA CLARTÉ

Inspiré de la série de romans dérivés de l’univers d’Harry Potter, créé par J.K. Rowling, LES ANIMAUX FANTASTIQUES  voit un 2ème opus adapté au cinéma après un premier volet réussi et distribué en salles il y a à peine deux ans.

Suite directe, ce deuxième épisode prend toutefois une tournure beaucoup plus sombre… et bien plus complexe dans ses ramifications ! Si comme moi vous n’êtes pas très familier de l’univers des sorciers et des moldus, et même si vous avez vu le 1er film, vous risquez fort d’être (souvent) déconnecté du récit tant celui-ci s’aventure sur de nombreuses pistes pas toujours très claires derrière une base accessible en apparence.

Prenant un peu trop son temps pour des scènes parfois bien longues (c’est mon avis en tous les cas…), LES ANIMAUX FANTASTIQUES 2 souffre, par rapport au 1er volet, d’un déséquilibre certain quant au rythme de sa mise-en-scène. S’adressant de toute évidence en priorité aux fans de la saga de J.K. Rowling, le film s’enfonce alors dans des séquences venant alourdir le récit et instaurant une certaine confusion dans la clarté qu’une petite recherche personelle après coup pourra aider à clarifier.

Malgré cette indéniable faiblesse, le film de David Yates reste toujours aussi prodigieux visuellement parlant. Bénéficiant d’une belle photographie et d’effets spéciaux bluffants et beaux, dépassant la froideur des images de synthèse, LES ANIMAUX FANTASTIQUES 2 reste une belle réussite graphique et plastique.

Relevé par un casting attachant et par un final à la fois dramatique et spectaculaire, appelant bien sûr à un 3ème opus – et probablement final – très attendu, ce deuxième volet se découvre pourtant avec plaisir malgré ses longueurs et la complexité (confusion ?) de son histoire.

 

LES ANIMAUX FANTASTIQUES : LES CRIMES DE GRINDELWALD (2018) de David Yates
Avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Johnny Depp, Jude Law, Zoë Kravitz…
Scénario : J. K. Rowling, d’après son livre « Les Animaux fantastiques ».
Musique : James Newton Howard.

Crédits photos : © Warner Bros

 

BANDE-ANNONCE
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s