AVENGERS : ENDGAME de Joe et Anthony Russo

Avant-propos : Comme toujours (ou presque) sur ce blog, vous ne trouverez aucune révélation sur le film chroniqué ici. De plus, il n’est pas nécessaire d’avoir vu l’intégrale des productions Marvel pour comprendre AVENGERS : ENDGAME. Toutefois… vous risquez d’être souvent perdus, tant le film multiplie les clins d’œil et autres allusions aux films passés, comme aux comics publiés ces dernières années. Vous voilà prévenus.

L’histoire

D’un simple geste, le monstrueux Thanos a dévasté l’univers en supprimant la moitié de sa population, laissant les survivants anéantis parmi lesquels les membres restants des Avengers. 5 ans plus tard, l’équipe des super-héros trouvent une ultime solution pour contrer Thanos. Mais leur action n’est pas sans risques…

 

RETOUR VERS LE FUTUR DES AVENGERS

Depuis une dizaine d’années , l’écurie cinématographique Marvel s’est imposée comme la « grande prêtresse » des adaptations à succès des comics au cinéma. Avec un style rythmé et décontracté, réussissant le mélange d’enjeux scénaristiques hautement dramatiques tout en prenant du recul sur la gravité des récits traités, le studio est devenu en peu de temps une entreprise des plus lucratives – si ce n’est la plus lucrative – garantie évidente de blockbusters raflant 100 fois leurs mises.

Les fans purs et durs y trouvent la source de grands plaisirs distribués à intervalles réguliers. Les autres, agacés par ce qui apparaît souvent comme une surenchère, reprochent à cette tendance actuelle de ne proposer qu’un cinéma « fast-food », vite consommé et vite oublié.

Pour être franc avec vous, je suis un grand fan de comics… sans appartenir pour autant à la « horde » des mordus intransigeants. Emballé par IRON-MAN, ANT-MAN ou CAPTAIN AMERICA : LE SOLDAT DE L’HIVER, je m’étais sérieusement ennuyé devant THOR : RAGNAROK ou SPIDER-MAN : HOMECOMING. Et je reste poli !

Difficile, même pour Marvel, de rester constant dans l’excellence en enchaînant les productions à un rythme épuisant…

Partagé dans mon opinion, j’ai tendance à penser que la « politique de matraquage » Marvel reste avant tout une machinerie commerciale des plus agressives, tout en parvenant à séduire les spectateurs avec des personnages très attachants.

C’est donc sans réelle grande attente – si ce n’est de voir la suite d’ AVENGERS : INFINITY WAR qui m’avait plutôt déçu – que j’ai voulu découvrir cet ultime film avant d’être submergé de spoilers et autres révélations cruciales sur le récit du film.

Évitons le suspense : ce AVENGERS 4 est une bonne surprise générale, assez sombre, voire même profonde par moments pour une production Marvel, tout en conservant ses notes d’humour décalé et ses références geek.

Certes, on pourra trouver facile, voire évidente, l’idée du voyage dans le temps pour résoudre tous les problèmes. Mais ce concept un peu usé permet des séquences dignes de la trilogie RETOUR VERS LE FUTUR (les films de Robert Zemeckis sont clairement cités au cours du film) et offre une certaine mise en abime du Marvelverse,

On est ici en plein « fan service », c’est certain, dans une production ultra-référencée, bouquet final de 11 ans de super-héroïsme cinématographique. Mais le plaisir est communicatif, culminant avec une impressionnante bataille finale et une surprenante émotion ultime, nous laissant KO alors que le film s’achève.

Sur ses 3 heures, AVENGERS 4 se permet des plages plus contemplatives sans provoquer le moindre ennui, réussissant même à mettre en lumière certains personnages (comme Hawkeye) sans atténuer l’intêret de l’histoire.

Certains pourront même y voir une boucle logique, commencée en 2008 avec IRON-MAN et fermée avec ENDGAME. D’autres commenceront à se poser des questions sur l’avenir du Marvelverse sur grand écran…

 

AVENGERS : ENGAME (2019) de Joe et Anthony Russo.
Avec Robert Downey Jr, Chris Evans, Scarlett Johansson, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Jeremy Renner, Paul Rudd, Don Cheadle, Josh Brolin…
Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely, d’après les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby. Musique : Alan Silvestri.

Crédits photos : © Marvel Studios / Walt Disney Studios Distribution

 

BANDE-ANNONCE
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s