Séance de rattrapage : INSTINCT DE SURVIE

L’histoire

En vacances au Mexique, une jeune américaine, Nancy Adams (Blake Lively), se rend sur une plage isolée pour y surfer, en souvenir de sa mère disparue. Mais elle tombe bientôt sur une baleine morte et en partie dévorée, garde-manger d’un grand requin blanc qui s’attaque à elle…

 

La belle et le squale

Qui parle de « grand requin blanc » au cinéma évoque immédiatement LES DENTS DE LA MER. Le classique de Steven Spielberg est devenu une référence incontournable, souvent copié mais jamais égalé.

Prudent, INSTINCT DE SURVIE – THE SHALLOWS en VO, les « bas fonds » dans le sens « grands fonds marins – ne cherche pas à rivaliser avec JAWS et s’aventure plutôt sur les rives du film de survie (le fameux « survival ») comme l’évoque son titre français.

Tel SEUL AU MONDE avec Tom Hanks ou ALL IS LOST avec Robert Redford, le film de Jaume Collet-Serra nous présente un individu perdu face aux dangers de la nature. Dans le cas présent, il est question d’une jeune étudiante en médecine, partie surfer pour un « pèlerinage » après avoir perdu sa mère.

En revenant sur cette plage déserte, lieu des exploits sportifs de sa mère, on comprend vite que Nancy (Blake Lively, très impliquée) culpabilise de ne pas l’avoir sauver d’un cancer. Sans approfondir lourdement dans les détails inutiles, le décor est rapidement planté avant le sujet principal.

Le fameux « carcharodon carcharias » peut s’interpréter à nouveau comme une image de la mort, implacable et brutale, dans un environnement paradisiaque… en apparence.

Face à ce danger mortel, Blake Lively offre une impressionnante interprétation, toute en sensibilité, colère et rage devant l’inéluctable. Pratiquement seule à l’écran, très investie physiquement – le rôle l’exige – et émotionnellement, la belle actrice donne une performance bluffante, contribuant fortement à l’intérêt que l’on porte pour le film.

Sans temps morts, bien qu’alternant les scènes calmes et les séquences fortes, dotés d’effets spéciaux discrets et réussis, INSTINCT DE SURVIE s’avère un très bon film d’aventures, à éviter si vous vous apprêtez à partir pour les caraïbes ou pour toute autre destination  exotique.

 

INSTINCT DE SURVIE (2016) de Jaume Collet-Serra.
Avec Blake Lively, Óscar Jaenada, Sedona Legge, Brett Cullen…
Scénario : Anthony Jaswinski. Musique : Marco Beltrami.

Disponible sur Netflix

 

Crédits photos : c Columbia Pictures / Sony Pictures

 

Bande-annonce

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. princecranoir dit :

    Une vraie séance de torture ce film pour cette fille sur son rocher. Très efficace en effet.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s