LIGHT OF MY LIFE de Casey Affleck

Double nouveauté pour le blog avec l’avant-première en projection de presse online du film LIGHT OF MY LIFE (sortie le 12 août prochain en France) de Casey Affleck, avec le concours de Mensch Agency.

L’histoire

Dans un avenir proche, une pandémie a éliminé la population féminine mondiale. Un homme (Casey Affleck) et sa fille Rag (Anna Pniowsky) tentent de survivre dans ce monde dévasté. Afin de la protéger du mieux qu’il peut, le père de Rag la fait passer pour un garçon…

Futur noir

Vieux mais pas obsolète. Quand on est un Movie Freak ayant déjà quelques heures de vol au compteur, la modernité peut vous paraître bien complexe et si simple à la fois.

Lorsque l’équipe de Mensch Agency m’a proposé cette avant-première online de LIGHT OF MY LIFE, la curiosité de la découverte l’a emporté sur mes capacités à assumer une telle « responsabilité » ! Passé quelques démêlés techniques dont je ne suis pas fier, j’ai pu visionner le film sans problèmes.

Derrière la délicatesse d’un titre évoquant douceur et romantisme, LIGHT OF MY LIFE est une œuvre âpre et sombre, dont l’un des sujets – une pandémie – prend ironiquement des résonances troublantes avec notre joviale époque.

Double trouble puisque un autre thème du film – la population féminine rayée du globe – fait écho aux accusations de harcèlement sexuel portées il y a quelques temps contre Casey Affleck, réalisateur et acteur principal de LIGHT OF MY LIFE. La polémique n’étant pas le but du blog bien que je ne sois pas dépourvu d’avis sur le sujet, je vous laisserais vous faire votre propre opinion sur ce comportement inadmissible pour ne vous parler ici que du film…

Le récit en lui-même rappellera à nombre d’entre vous bien d’autres films sur le même sujet : LA ROUTE, LES FILS DE L’HOMME ou PAS UN BRUIT pour les œuvres récentes. Et plus loin dans le temps MALEVIL ou DEMAIN LES MÔMES, deux productions françaises marquantes.

Au delà d’un sujet qui n’est pas vraiment original, LIGHT OF MY LIFE retient l’attention grâce à son duo d’anti-héros, interprétés par Casey Affleck et la jeune et talentueuse Anna Pniowsky. Si le thème éprouvant du monde chaotique domine le récit, les liens père-fille sont également au cœur de l’histoire.

La fable prend alors une tournure intimiste poignante, celle d’un père cherchant à protéger sa fille unique, son seul lien avec la vie.

Un père qui refuse de baisser les bras face à la violence physique et morale qui régit le monde. Et qui tente malgré tout de préserver l’innocence de son enfant en plein chaos.

Cette relation touchante et tendre apporte un contrepoids bienvenu dans un contexte lourd de désespoir.

Contemplatif, LIGHT OF MY LIFE n’évite pas les longueurs. Et ce rythme (trop) tranquille peut aussi provoquer l’ennui jusqu’au dénouement du récit. On peut reconnaître à Casey Affleck cette volonté de ne pas céder au spectaculaire. Mais cette longue immersion, toute en retenue, associée au sombre contexte du film, ne capte pas toujours l’attention.

Entre road-movie crépusculaire et drame intimiste, LIGHT OF MY LIFE est une fable post-apocalyptique d’une grande noirceur, touchante par moments, superbement photographiée mais souffrant d’un rythme trop lent et d’un style extrêmement dépouillé.

 

LIGHT OF MY LIFE de Casey Affleck (2019)
Avec Casey Affleck, Anna Pniowsky, Elisabeth Moss, Tom Bower…
Scénario : Casey Affleck. Musique : Daniel Hart.

Crédits photos : Black Bear Pictures / Sea Change Media / Condor Distribution

 

Bande-annonce

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s