Confidences et confinement #6

Apprendre la disparition d’un acteur ou d’une actrice qu’on aime est toujours douloureux. Depuis un an, côté disparitions, on déguste sévère, c’est le moins qu’on puisse dire. Et comme pour beaucoup d’entre vous je pense, la mort de Jean-Pierre Bacri m’a laissé sans voix.

 

La tendresse bougonne de jean-pierre bacri

Je me souviens d’avoir vu Jean-Pierre Bacri la première fois au cinéma dans LE GRAND PARDON d’Alexandre Arcady en 1981. Un PARRAIN en mode pied-noir qui a eu un grand succès à l’époque mais a très mal vieilli… Bacri y interprétait un petit malfrat, un mac du sentier toujours énervé contre une grande nana au regard bovin. Il faisait déjà du Bacri, comme on a souvent dit de lui par la suite. Mais cette manière de gesticuler, de s’adresser à tout le monde sur un ton agacé, reste l’un des meilleurs éléments du film.

Avec mon frère qui m’avait emmené voir LE GRAND PARDON, on riait de bon cœur à chacune des interventions de l’acteur. Et en sortant de la séance, on reparlait souvent de « ce mec énervé délirant » qui captait l’attention et l’écran à chacune de ses apparitions.

Meilleur que George Clooney dans le daubissime BATMAN ET ROBIN, Bacri a été un inspecteur « Batman » des plus savoureux dans le SUBWAY de Bulle Caisson, à l’époque où, au lycée, on pensait tous que le cinéaste allait apporter un peu d’air dans un cinéma français déjà élitiste à trop vouloir s’adresser en priorité aux intellos parisiens.

Encore un personnage de type sur les nerfs, flic focalisé sur la capture d’un pickpoket en rollers (joué par Jean-Hugues Anglade) qui s’adressait à son collègue « Robin » avec des « Tu fais chier ! C’est vrai, des fois, tu fais chier… » d’anthologies. Des moments savoureux qui ont mieux vieilli que les cheveux jaunes et les « hin hin hin » de Christophe Lambert…

En survolant la filmographie de Jean-Pierre Bacri qui m’a touché droit au cœur,  il y a bien sûr ces beaux moments d’écriture et de jeu en couple avec sa moitié Agnès Jaoui. CUISINE ET DÉPENDANCES, UN AIR DE FAMILLE, COMME UNE IMAGE… Ces films sont des bijoux d’humour et d’émotion. Des regards attentifs, cruels et tendres sur les gens.

J’aime la belle complicité que ces deux là évoquent encore, faîte d’observation sur notre drôle de monde, d’amour et de tendresse complices. Dans COMME UNE IMAGE, Bacri remet fermement un chauffeur de taxi qui s’est comporté comme un con avec sa fille (jouée par Marilou Berry) et s’est adressé à lui avec mépris. «On ne parle pas aux gens comme ça, monsieur ! » Et le crétin finit par s’excuser. Je repense souvent à ce moment quand je fait face à un abruti qui m’a manqué de respect. Je me mets en mode Bacri et souvent… ça fonctionne !

Cette tendresse dans les yeux fatigués, ce sourire timide. C’était aussi cela Jean-Pierre Bacri. Revoyez-le dans LES SENTIMENTS, tombant amoureux de sa belle et lumineuse voisine, incarnée par la solaire Isabelle Carré. Ses regards d’une grande douceur et générosité. Comme ceux qu’il lance à Anne Alvaro dans LE GOÛT DES AUTRES, applaudissant à la fin d’une pièce de théâtre.

J’aimais beaucoup cet acteur. Sa générosité. Son implication. Sa grande pudeur. J’aurais aimé lui serrer la main et lui dire merci, tout simplement. Merci pour tous ces rôles magnifiques, tous ces personnages attachants.

Mais la vie en a décidé autrement. Elle n’en à rien faire d’un petit cinéphile comme moi. Et franchement, je vous le dis, elle fait chier la vie. C’est vrai quoi, dès fois elle fait vraiment chier.

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. princecranoir dit :

    Très bel hommage, très émouvant.

    J'aime

  2. papilloteleblog dit :

    bel hommage, Bacri va nous manquer… moi aussi je m’identifie à bacri , surtout pour la position songeuse tête dans la main ! J’ai écrit un hommage aussi : http://incroyablesaventuresinexistantes.hautetfort.com/archive/2021/01/23/bacri-est-parti.html

    J'aime

    1. Merci ! Oui je viens juste de lire ton billet. J’aime beaucoup. J’adore ton humour et cette façon que tu as d’évoquer comment la nouvelle t’a bouleversé…

      J'aime

Répondre à papilloteleblog Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s