Coup de cœur pour LES 2 ALFRED

L’histoire

Rien ne va plus pour Alexandre (Denis Podalydès). La cinquantaine perdue et au chômage, il y a de l’eau dans le gaz avec sa chère et tendre qui, profitant de son travail dans un sous-marin de la marine française, a décidé de prendre du recul. Seul avec deux enfants en bas âge, Alexandre se lie d’amitié avec Arcimboldo (Bruno Podalydès), quinqua rêveur et seul comme lui, qui vivote de petits jobs. Les 2 hommes vont s’entraider pour affronter l’adversité, alors qu’Alexandre est engagé dans une start-up qui ne tolère pas les enfants chez ses employés…


Sourire puisque c’est grave

L’idéal au cinéma est d’aborder la grisaille du quotidien par le biais de l’humour. Des films comme THE FULL MONTY, LOOKING FOR ÉRIC ou LE GRAND BASSIN en sont des preuves indéniables. Et, dans le meilleur des cas, quand l’humour est tendre, burlesque, décalé et fin, le pari de faire rire et sourire malgré des sujets de société dignes d’une émission d’ENVOYÉ SPÉCIAL est souvent réussi.

Perle du genre, LES 2 ALFRED est un regard amusant et amusé d’une société sans repères, où l’univers impitoyable du travail pousse aux extrêmes les plus absurdes et anti-sociaux (qui perdent leur sang-froid, c’est bien connu…). Réalisateur et acteur discret, à la bonhommie malicieuse, Bruno Podalydès pratique un humour désopilant et léger, proche de Jacques Tati ou Blake Edwards. Certains trouveront peut-être exagérées les situations des 2 ALFRED. Et pourtant, il n’en n’est rien.

LES 2 ALFRED est avant tout une observation du monde moderne et de ses délires, avec ce qu’il faut de recul pour partager avec le plus grand nombre la « stupide stupidité » d’un monde où le travail, les dérives de la technologie omniprésente et l’idéalisation de la réussite sociale nous conduit droit dans le mur.

Renier ses enfants pour dénicher un job, exercer un emploi qu’on ne comprend pas, parler à une voiture sans chauffeur ou à une montre connectée… telle est l’épatante vie de nombreuses personnes en 2021 ! Et s’il faut s’en désoler au risque de passer pour un vieux con réactionnaire, il est toutefois plus sain d’en rire.

En tête du casting de cette épatante satire de notre joyeuse époque, les frères Podalydès font mouche. Bruno, également réalisateur, se place quelque peu en retrait par rapport à son frère Denis, dont le visage de grand enfant étonné convient parfaitement au personnage d’Alexandre.

Sandrine Kiberlain, en executive woman hystérique, est à la fois détestable et drôle. Et les habitués des Podalydès brothers – Jean-Noël Brouté, Michel Vuillermoz – viennent compléter la distribution dans des seconds rôles décalés et jubilatoires. Sans oublier une guest star de choix avec le caméo final de Vanessa Paradis.

Comédie grinçante et loufoque à la fois, LES 2 ALFRED mérite sincèrement d’aller en salle, afin de renouer avec ce plaisir immense de retourner au cinéma. Et de retrouver un peu de fantaisie et de légèreté, à l’image des enfants du film, heureux de voyager en manège quand leurs parents s’abiment à trop vouloir contrôler leurs existences.


LES 2 ALFRED de Bruno Podalydès (2020)
Avec Denis Podalydès, Bruno Podalydès, Sandrine Kiberlain, Luàna Bajrami, Michel Vuillermoz, Yann Frisch, Jean-Noël Brouté et la participation de Vanessa Paradis. Scénario : Bruno Podalydès.

© Crédits photos : Why Not Productions / Arte / Canal+


Bande-annonce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s