Séance de rattrapage : BE HAPPY

L’histoire

De nos jours dans les environs de Londres. Poppy (Sally Hawkins) est une institutrice trentenaire d’une nature pétillante et enjouée. Sa joie de vivre lui permet de traverser la vie et ses soucis plus ou moins grand : un moniteur d’auto-école raciste et hystérique (Eddie Marsan); une professeur de flamenco excentrique (Karina Fernandez); sa sœur Helen enceinte et psychorigide (Caroline Martin); sa sœur cadette, Suzy (Kate O’Flynn), neurasthénique; un jeune élève violent avec ses camarades de classe… Ses meilleure amies, dont Zoe (Alexis Zegerman) sa collocatrice, et la rencontre de Tim (Samuel Roukin), un assistant social, sont heureusement là pour ensoleiller son existence…


DON’T WORRY, BE HAPPY

On dit trop souvent que le bonheur ne fait pas vendre au cinéma. Trop mignon, trop gentil, trop lisse. Depuis quand ces adjectifs sont-ils devenus des termes cyniques et péjoratifs ? Depuis que nous avons pris l’habitude des drames qui nous entourent ? Depuis que le pessimisme et l’humour noir sont devenus, à tort, synonymes d’intelligence et de réflexion ?

Il est d’ailleurs logique, dans ce sens, de s’apercevoir combien BE HAPPY reçoit de critiques navrantes de connerie venant de spectateurs français amers et haineux. Je n’aimerais pas être un de leur parent, conjoint ou ami…

Le film de Mike Leigh (NAKED, SECRETS ET MENSONGES), découvert au cours d’une séance télévisée impromptue, n’est ni un simple « feel-good movie », ni une ode sans retenues pour la joie de vivre. Le personnage de Poppy est une jeune femme attentive aux êtres et aux évènements qui l’entourent. Elle a simplement choisi d’être heureuse « parce que c’est bon pour la santé ». La citation n’est pas de moi, elle est de Voltaire.

Exubérante mais pas trop, s’habillant de tenues excentriques et de couleurs vives, le personnage de Poppy s’amuse de tout et de rien, touchée autant par un ciel nuageux que par une éclaircie. Sa bonne humeur communicative agace autant qu’elle séduit son entourage.

Certains l’envient – comme sa sœur enceinte – sans vraiment le reconnaître, quand d’autres – son moniteur d’auto-école – se méprennent sur son attitude joyeuse.

Mais au delà de l’écran, du moins en ce qui me concerne, BE HAPPY distille une belle vision de la vie, simple mais non dénuée de réflexion. Une façon tendre et lumineuse d’appréhender l’existence du bon côté, de s’étonner du monde sans pour autant se voiler la face sur ses aspects les moins reluisants. Ainsi, devant l’agressivité d’un de ses élèves, Poppy ne détourne pas les yeux. Elle tente de comprendre et d’aider, tout simplement. Tous les enfants rêveraient d’avoir une institutrice comme elle, souriante et attentionnée.

Sans en avoir l’air, BE HAPPY nous tend le miroir de notre monde moderne, aigri et cynique. Mike Leigh ne cherche pas à donner de leçons. Il nous dit en substance que l’aigreur n’est ni un signe d’intelligence, ni une ligne de conduite. Être heureux n’est pas une quête impossible. C’est juste un choix que l’on décide suivre si l’on en a la force.

Lumineuse et craquante dans le rôle de Poppy, Sally Hawkins – déjà magnifique en jeune femme muette amoureuse d’un être aquatique dans LA FORME DE L’EAU – incarne à merveille cette institutrice dont on ne connait pas le passé mais dont on devine, au détour d’un regard perdu, les douleurs cachées. Elle porte le film sur ses frêles épaules, sincère et spontanée, entourée d’un beau casting impliqué.

Rayon de soleil attachant et bienvenu, BE HAPPY est, pour moi, une belle séance de rattrapage que je vous recommande vivement les jours de pluie et même les autres jours.


BE HAPPY de Mike Leigh (2008)
Avec Sally Hawkins, Eddie Marsan, Alexis Zegerman, Eddie Marsan, Karina Fernandez, Samuel Roukin, Caroline Martin, Kate O’Flynn…
Scénario : Mike Leigh. Musique : Gary Yershon.

Crédits photos : © Momentum Pictures / MK2 Diffusion


BANDE-ANNONCE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s