Coup de cœur pour FIRST MAN

L’HISTOIRE

Une évocation d’une partie de la vie de Neil Armstrong (Ryan Reynolds), pilote d’essai et ingénieur aérospatial, premier homme a avoir marché sur la lune. Derrière le héros connu de tous pour ce phénoménal exploit, Armstrong partageait avec son épouse Janet Shearon (Claire Foy) un drame familial…

 

DANS L’ESPACE, PERSONNE NE VOUS ENTEND PLEURER

« Une magnifique désolation… ». Ces mots de l’astronaute Buzz Aldrin, lorsqu’il évoqua ses premières impressions en découvrant les étendues désertiques de la Lune, pourrait venir de Neil Armstrong à l’évocation de son existence.

Du pilote d’essai risquant secrètement sa vie pour un maigre salaire à l’incroyable parcours l’amenant à devenir le premier homme à poser le pied sur la Lune, mondialement connu et célébré, FIRST MAN est avant tout l’histoire d’un individu solitaire et profondément brisé par la perte de sa fille.

L’histoire d’un père au chagrin abyssale que le devoir obligeait à tous les sacrifices, dont celui de masquer ses émotions, ses douleurs et ses doutes.

On a souvent dit d’Armstrong qu’il surprenait ses proches collaborateurs par sa grande maîtrise émotionelle. Par cette manière, proche d’une certaine froideur, de ne jamais laisser transparaître la mondre faiblesse humaine.

Une nécessité évidente, c’est vrai, lorsque l’on est amené à piloter un gros insecte de technologie aujourd’hui dépassée – nos super smartphones sont bien plus puissants que l’ordinateur de bord d’Appollo 11 en 1969 – pour l’amener vers un monde inconnu et terriblement hostile.

FIRST MAN propose une réponse au « mystère » entourant la personnalité d’Armstrong avec une infinie pudeur et une mélancolie qui vous transperce l’âme et le cœur. À nouveau, Damien Chazelle réussit à toucher les spectateurs dans un genre différent de WHIPLASH et LA LA LAND, mais où transparait encore les tourments de l’âme humaine face au dépassement de soi.

Soutenu par un casting impliqué et sans esbrouffe – mené avec un talent confirmé par Ryan Gosling – et une BO inspirée signée Justin Hurwitz, le film n’oublie pas pour autant les moments spectaculaires indissociables de la vie d’Armstrong, ses entraînements jusqu’à ce petit pas pour l’Homme sur le sol lunaire.

Alliant l’intime à l’impressionnant avec un soin discret mais réel de la reconstitution, FIRST MAN parvient à nous toucher et nous surprendre, se situant au delà du biopic pour nous offrir une œuvre profondément émouvante.

 

FIRST MAN (2018) de Damien Chazelle.
Avec Ryan Gosling, Claire Foy, Corey Stoll, Lukas Haas, Kyle Chandler, Jason Clarke…
Scénario : Nicole Perlman et Josh Singer, d’après la biographie First man – Le premier homme sur la lune de James R. Hansen. Musique : Justin Hurwitz.

Crédits photos : © Universal Pictures

 

BANDE-ANNONCE
Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. sbobet casino dit :

    Hello, I enjoy reading all of your article. I like to write
    a little comment to support you.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s