Des espoirs et déceptions #14

Nouveau billet d’humeur avec au sommaire l’invasion des spoilers et l’intolérance inquiétante de certains fans.

#balancetonspoiler.com

Avec l’invasion du net et des réseaux sociaux, le lancé de spoiler est devenu le nouveau sport à  la mode. En matière de cinéma, dès qu’un film très attendu débarque sur les écrans, il faut slalomer entre les blogs et autres sites spécialisés pour ne pas connaître à  l’avance les moments cruciaux de telle nouveauté. Avec l’arrivée du nouveau Star Wars depuis une petite semaine, ces maudits spoilers ont proliféré sur la toile comme de la mauvaise herbe.

Petit rappel pour ceux qui auraient vécu sur une île déserte depuis 20 ans : « to spoil » en anglais signifie « gâcher ». Par extension, les « spoilers » n’ont rien à  voir avec les jantes alus de la Renault Fuego customisée de votre voisin mais évoquent les révélations faîtes à  propos d’un nouveau film, soit le fait de dévoiler l’intrigue d’une œuvre cinématographique dans ses moindres détails, sans se soucier de ceux qui ne l’ont pas encore vus.

Embêtons les révélations !!

Imaginez, en 1960, les premiers spectateurs et les journalistes ayant vu le PSYCHOSE d’Hitchcock et balançant à  la face du monde le twist final, ignorant toute déontologie en matière de suspense et de surprise. Plus récemment, on peut aussi évoquer USUAL SUSPECTS, FIGHT CLUB, LE SIXIÈME SENS, MILLENIUM, etc… Certes, ces films sont aujourd’hui connus du plus grand nombre. Mais en révéler les secrets est un manque évident de fair-play, que ce soit à l’époque de leurs sorties ou même encore aujourd’hui.

Avec l’arrivée des DERNIERS JEDI, il n’est pas une journée qui passe sans qu’un site ou un blog spécialisée dans le 7ème art n’alerte ses éventuels lecteurs à  l’aide du mot « SPOILERS » en caractères majuscules, soit-disant pour avertir avec bienveillance… Autant demander à  un môme de 3 ans de ne pas mettre ses doigts dans la prise. Ou prévenir qu’un article publié comporte des photos dénudées.

C’est, à  mes yeux, d’une absurdité totale. Tant pis si je m’érige en donneur de leçons aux yeux de certains d’entre vous. Mais il ne me semble pas si compliqué d’évoquer un film, d’expliquer pourquoi on l’a aimé ou non, tout cela sans dévoiler les détails importants de l’intrigue.

C’est ce que j’ai toujours tenu à  respecter en créant ce blog. Et mis-à -part une critique de film en 3/4 ans, chaque article publié ici l’est sans dévoiler le moindre secret.

En balançant du spoiler comme on jette ses ordures en pleine nature, sans respect des autres, on ne fait que suivre un troupeau d’internautes en manque de reconnaissance et avides de suiveurs. Un gâchis inutile.

Pétition utile ?

La nouvelle circule depuis peu : à peine une semaine après la sortie du nouveau Star Wars, des fans, déçus par le film, ont lancé une pétition pour retirer LES DERNIERS JEDIS du canon de la saga !

À l’heure où tant de causes mériteraient qu’on se remue tous le popotin pour essayer de faire bouger les choses, des mordus du sabre-laser, pas contents, font des pieds et des mains… pour faire retirer un film d’une saga populaire. Voilà voilà.

Rien de franchement méchant ou répréhensible, c’est vrai. Ils n’ont pas aimé, c’est leur droit après tout. Ils expriment leur opinion, soit. Mais comment peut-on prendre au sérieux ces braves gens quand on se tue pour des idées ou pour des différences de couleurs, de religions ou de vies quelque part dans le monde ?

Star Wars Episode 8 et 1/2 : la connerie des fans

Cette planète marche sur la tête. Quand certains passent des journées entières dans la rue pour acheter un nouveau smartphone avant tout le monde, d’autres lancent des pétitions pour faire disparaître un film… juste parce que le dit film ne leur a pas plus !?

Quelle est donc cette génération d’imbéciles heureux, élevés au net 2.0, persuadés qu’ils dominent l’univers parce qu’ils tapent avec leurs petits poings serrés sur le clavier de leur PC ? Est-ce moi qui suis trop vieux pour ces conneries ?

J’ai vu pas mal de films dans ma vie. J’en ai adoré. J’en ai aimé. J’en ai détesté… mais de là à faire circuler des pétitions pour les faire interdire ou retirer leur diffusion !?

Qui sont donc ces ayatollahs de la culture, se croyant si puissants qu’ils sont prêts à lancer des pétitions pour « supprimer » une œuvre qu’ils n’ont pas apprécié ? Il n’y a pas si longtemps, des personnes aux idées extrêmes faisaient brûler les livres pour détruire des idées qui n’étaient pas les leurs.

Aujourd’hui encore, la tolérance est loin d’être universelle. Le cinéma, la fantaisie et l’évasion culturelle ne sont hélas pas épargnés. Il ne faut jamais oublier que le mot « fan » est le diminutif de « fanatique ». Dans certains cas, c’est une triste réalité.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Isa Poitou dit :

    J’aime bien la saga Star Wars mais je ne suis pas une grande fan.
    Ceux qui ne veulent pas du dernier film, n’ont que ne pas à aller le voir tout simplement.

    J'aime

    1. Justement, ce sont des gens qui ont été déçus après avoir vu le film. C’est leur droit. Mais là où cela prend, à mes yeux, une tournure excessive et inquiétante, c’est qu’ils ont lancé une pétition pour « éliminer » le film et le faire retirer de la série. On peut ne pas aimer un film sans pour autant devenir intolérant. La bonne nouvelle, c’est que la pétition a été annulée depuis peu, semble-t-il…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s