Humeur : 5 bonnes raisons pour aller au cinéma !

Après vous avoir donner 5 bonnes raisons pour rester à la maison, voici le verre à moitié plein de cette chronique. Soit 5 bonnes raisons non exhaustives et dans le désordre pour sauter à pieds joints dans vos chaussettes (et vos souliers magiques) et galoper vers la salle de cinéma la plus proche.

UN FILM SE VOIT SUR GRAND ÉCRAN

C’est une évidence. Mais à l’heure des tablettes et smartphones, il me semble toujours bon de rappeler que la place d’un film n’est ni sur un téléphone, ni sur un écran numérique format A4. Une œuvre cinématographique, digne de ce nom, se dévore, les yeux grand ouvert, sur une toile géante. Je sais, il faut vivre avec son temps. Mais l’un n’empêche pas l’autre. On peut accepter les nouvelles technologies mais concevoir qu’un grand écran nous permet d’apprécier à sa juste valeur la création d’un cinéaste, que ce soit un film minimaliste ou un blockbuster.

Une petite voix agaçante me dit « mais enfin, un petit film, ça peut se voir sur un petit écran, non ? ». Non petite voix ! Retourne d’où tu viens et écoutes bien ceci : l’émotion qu’un film procure vient aussi de ce trouble visuel provoqué par la taille de l’écran sur lequel il est projeté.

Le visage d’un acteur ou d’une actrice en gros plan peut provoquer autant d’émotion, si ce n’est plus, qu’une scène en plein désert filmé en Cinemascope, ou qu’une bataille intersidérale en plein space opera. Comme je vous le disais en début de paragraphe, c’est une évidence. Vous n’êtes pas convaincu ? Suivez mon conseil, allez voir un film sur grand écran !

DANS UNE SALLE, IL FAIT TOUJOURS BON

Vous l’avez souvent entendu celle-là, sur la fraîcheur des salles de cinéma par temps de canicule. Mais c’est pourtant une réalité, du moins dans la grande majorité des complexes cinématographiques. Au moment où cette chronique sera publié sur la toile, il vous sera facile de vérifier cette constatation. Rien de plus agréable qu’un bon film dans une salle climatisée ! Enfin si, bien sûr, il y a des tas de choses bien plus agréable… mais là n’est pas le sujet. Dehors, le soleil tape dur et la chaleur est suffocante. Alors plutôt que de vous asperger d’un brumisateur d’eau comme le suggérait le gouvernement après la boulette de l’été 2003, ruez-vous sur une salle et rafraichissez-vous le corps et l’esprit !

cinema-salle

C’EST LE MEILLEUR ENDROIT POUR MANGER DU POP CORN

D’accord, tout le monde n’aime pas le pop corn. Et se goinffrer de maïs soufflé peut également entraîner la colère de vos voisins de salle. Mais avant d’aller au cinéma pour vous farcir des pensums politiquement corrects ou des  prises de tête adoubées par les Inrockuptibles et les Cahiers du Cinéma réunis (voilà, ça c’est fait…), aller au cinéma est aussi un plaisir. C’est du moins son but initial : une distraction, de l’entertainment comme le disent nos amis d’outre-atlantique.

Bien sûr que le cinéma ne doit pas nous empêcher de réfléchir. Mais en vous creusant un peu la caboche, vous verrez qu’il existe une belle floppée de films pas si bêtes mais qui vous font voyager très loin. Des films comme LES DENTS DE LA MER, LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE, TERMINATOR 2, LOOPER, DRIVE… peuvent se voir un sceau de pop corn à la main dans les bras sans pour autant déclencher la fonte de votre cerveau, avec les conséquences salissantes et désastreuses qui s’ensuivent. Alors, oui, la salle de cinéma est le meilleur endroit pour manger du pop corn. Mais les m&m’s, c’est bien aussi.

EN SOLITAIRE OU À PLUSIEURS

Ooh j’imagine sans peine vos rires agricoles et vos regards pervers à la lecture de ce titre de paragraphe (dont je ne suis pas peu fier, je l’avoue). Mais ça n’est pas du tout ce que vous imaginez, bande de dévergondés ! Je veux parler bien sûr de l’acte qui consiste à se déplacer en salle de ciné, rien d’autres. Aller au cinéma peut se faire seul, à deux ou à plusieurs. Et le plaisir, même si il sera différent, sera toujours présent, pour peu que le film soit bon, c’est évident.

Nous ne sommes pas tous fait du même bois face à cela, j’en conviens. Je vous dirais que je connais des gens très biens (si, si, ça m’arrive) qui ne peuvent accepter de voir un film seul, même si cela ne les gêne point d’aller en concert en solitaire. Chacun son trip. Voir un film en salle peut être un beau souvenir à deux, lorsque l’on est en couple, un beau moment d’amitié partagée, lorsque l’on s’y rend entre potes ou potesses, et un vrai régal favorisant la concentration lorsque l’on y va seul.

PARTICIPATIF ET NON PASSIF

S’il y a bien un lieu commun sur la cinéphilie qui me scie les nerfs, c’est celui de la passivité. N’avez-vous jamais entendu : « quand on va au cinéma, on est passif ». Aaaargghh ! Mais bon sang, est-ce de la passivité que de ressentir des émotions, traduire le message d’un réalisateur, rire aux répliques d’un acteur ou sursauter à l’occasion d’une porte qui grince dans la pénombre ? Je ne trouve pas.

Bien sûr, on peut toujours argumenter que tout le monde n’a pas la même réceptivité devant un film. Que certaines personnes ne sont pas très « bon public » et ne ressentent rien, si ce n’est de l’ennui, même devant le film le plus prenant de l’histoire du cinéma. C’est tout de même un peu facile d’assimiler la vision  d’un film en salle à une forme de « no-life ». Certes, notre corps ne réagit pas de la même façon lorsque l’on pratique un sport extrême et lorsque l’on va voir un film. Mais s’émouvoir devant une œuvre, qu’elle soit cinématographique ou d’un autre courant artistique, réfléchir à ce qu’elle nous fait ressentir, et plus tard en débattre avec d’autres personnes, ne me semble pas faire preuve de passivité.

Il suffit d’aller dans une salle rempli d’enfants pour saisir cette réalité dans sa plus belle expression. Loin de notre inhibition d’adultes « éduqués », les enfants rient, pleurent et applaudissent quand ils vont au cinéma. De quoi nous donner une belle leçon : se sentir (re)vivre peut arriver aussi dans une salle obscure.

7403-cinema

Crédits photos : Audrey Tautou dans LE FABULEUX DESTIN D’AMÉLIE POULAIN de Jean-Pierre Juenet (2001) / © Photos-Libres

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. potzina dit :

    Il n’y a pas à dire : rien ne vaut le plaisir de découvrir un film sur grand écran. D’ailleurs, j’ai remarqué que, généralement, je suis toujours plus enthousiaste devant un film vu au ciné plutôt qu’en DVD. Et il m’est arrivé aussi de trouver un film moins bon en le revoyant en DVD quelques mois plus tard. C’est la magie de la salle de ciné ! Avant même le début du film, il y a une excitation qu’on n’a pas dans son salon 😀
    Tu m’as bien fait rire avec «En solitaire ou à plusieurs» 😀 😀

    J'aime

    1. potzina dit :

      Woo ! Les fautes d’orthographe ! Ça pique aux yeux, pardon 😦 On va mettre ça sur le compte de la chaleur extrême 😉

      J'aime

      1. Pas de soucis 😉

        J'aime

    2. Oui Dame Potzi, j’ai le même ressenti que toi. J’ai parfois de l’emballement pour un film… et ça retombe comme un soufflé au fromage quand je le revoie plus tard à la télé ou en dvd ! Il y a une « magie » qui n’opère qu’en salle, il faut croire…

      Et sinon, bien content de t’avoir fait rire 🙂

      J'aime

  2. niolynes dit :

    Je plussoie aux cinq !
    Moi je mange des pringles. 😀

    J'aime

    1. Ah ah ! Merci Nio 😀
      Oui, les Pringles c’est bon aussi. Crème / Oignon, ils sont super bons mais à éviter si tu as des poutous féroces à faire à ta belle 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s