Humeur : des espoirs et déceptions #8

Retour au billet d’humeur râleuse et ronchonnante pour une réflexion parano sur notre libre arbitre dans un univers de cinéphiles / cinéphages par forcément libre… Explications.

do-not-question-authority

Conditionnés sous vide

C’est un fait et je sais pertinemment que j’enfonce là des portes grandes ouvertes. Mais certaines évidences sont parfois bonnes à rappeler : nous sommes tous conditionnés. Par notre environnement, notre entourage, les médias, les amis, la famille, les collègues de travail, la publicité… Vous ne vous êtes jamais réellement demandés pourquoi fallait-il manger absolument 5 fruits et légumes par jour pour être soit-disant en meilleur santé ? D’où vient cette injonction ? Pourquoi nous s’est-elle imposée dans notre quotidien sans que l’on y prête vraiment attention ?

« Va, vis et consomme » serait le nouveau credo insidieux de tout un chacun dans ce mal foutu monde. Quel message subliminal, digne du film THEY LIVE, a ordonné à des milliers (des millions ?) d’individus sur terre de camper littéralement devant des boutiques high tech pour obtenir le nouveau « téléphone intelligent » d’une grande coopérative fruitière ? Pourquoi une certaine presse élitiste, incorruptibles du rock ou donneur de diapasons, impose ses choix culturels comme une évidence à suivre si l’on veut s’estimer plus brillant que d’autres ?

dvd_they

Dans l’univers des fans de 7ème art, gourmets ou gourmands, cette façon de dicter notre conduite semble elle aussi de rigueur. Mais le pire, c’est qu’elle vient de l’intérieur (comme le dirait un grand troubadour des favelas portoricains). On a longtemps reproché aux journalistes et critiques spécialisés de détruire ou d’encenser à tort certains films avant même qu’ils ne sortent sur les écrans. Aujourd’hui, les fans d’une œuvre, d’une franchise ou d’un genre, s’érigent en véritables tyrans de la toile.

Il y a 10 ans, en 2006, certains mordus de 007 avaient dédié un site web entier à l’encontre de Daniel Craig, choisi pour reprendre le smoking de l’agent-secret. Un boycotte qui avait pris une tournure malsaine, jusqu’à critiquer le physique de l’acteur… et qui prête à en rire au vu du succès des récents films et de la performance de Craig dans le rôle. Rien de nouveau, c’est vrai. En 1989, Michael Keaton avait subi lui aussi la colère des Bat-fans avant le triomphe du film de Tim Burton. Plus récemment, c’est Ben Affleck qui avait enduré le mépris d’adorateurs hardcore en reprenant le même rôle…

Ces fans, petits despotes du clavier azerty, arrivent parfois à obtenir gain de cause. Ainsi, depuis quelques temps, on évoque souvent la notion de « fan made » en parlant d’un film qui semble produit uniquement pour un cercle d’initiés. Le succès des œuvres tirés de comics n’a pas amélioré les choses. Les grands studios sont pris de panique à l’idée de déplaire aux « gardiens du temple », garants du succès ou de l’échec de leurs hyper-productions gavées de synthèse.

theylive1

Les médias, quant à eux, donnent parfois l’impression de rentrer dans le rang. Il y a 2 ans, la sortie du 1er opus des GARDIENS DE LA GALAXIE a débouché sur un énorme consensus positif où les avis personnels n’avaient pas lieu d’être. Face à un film distrayant mais très loin d’être un chef-d’œuvre, le magazine Télérama semblait pleurer de joie, ému de redécouvrir le vrai sens d’un blockbuster ! Un peu exagéré pour un film qui n’est qu’une production Marvel formatée comme tant d’autres…

Ces mêmes médias sont aussi la cible des internautes, lorsqu’ils osent dire qu’ils n’ont pas apprécié un film à venir. La sortie récente de Dr STRANGE, nouvelle production de la « Maison aux Idées » a donné l’occasion à certains fans de s’en prendre directement – mais par mots interposés – à certains journalistes du magazine Cinémateaser. On dit que le ridicule ne tue pas et c’est tant mieux !

Car il ne s’agit ici que de films. De cinéma. Nous nous plaignons souvent des instances du pouvoir qui nous imposent nos existences et nous manipulent. Mais comment réagir lorsque nous nous imposons à nous mêmes notre façon de vivre ? D’où provient l’intolérance et l’agressivité excessive de fans obsessionnels face à ce qui n’est qu’une œuvre de fiction ? L’essentiel, dans un monde formaté par la pensée unique, est de savoir encore réfléchir par soi-même. C’est bien connu, le conditionnement sous vide a une date de péremption.


Crédits photos : © Universal Pictures pour THEY LIVE / INVASION LOS ANGELES de John Carpenter. 

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Mais te voilà tout scrogneugneu!
    Moi, tout cela ne m’inquiète pas tant que ça, ça a toujours plus ou moins fait parti de la grande machine hollywoodienne, qui fait semblant d’écouter les fans et le public, mais ne choisit finalement que ce qu’elle pense rentable.
    L’exemple parfait pour moi en est Ben Affleck. Qui aurait cru après le four Daredevil qu’on lui proposerait à nouveau un rôle de superhéros? D’ici 2 ans, tout le monde aura oublié le minibuzz autour de Dr Strange, les fans comme les journalistes. Et tu as raison, il ne s’agit que de cinéma, mais c’est la preuve même qu’une œuvre culturelle touche au-delà du raisonnable, et ça reste quand même toujours une bonne nouvelle, quelque part. Tant que les films continueront à nous énerver, à nous émouvoir, à nous mettre en rage ou à nous déboussoler, les salles continueront à se remplir.

    J'aime

    1. Ça ne m’empêche nullement de dormir. Je ne fais qu’exprimer mon ressenti… Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Ok pour l’esprit passionné des amoureux du 7ème art. Non à certains fans et blogueurs que l’anonymat du web rend parfois hystériques, voire intolérants. Il n’y a pas peut-être pas de quoi s’inquiéter. Mais je trouve cela préoccupant.

      J'aime

  2. rp1989 dit :

    Je suis à 100% d’accord avec toi!
    Il faut savoir avoir une véritable opinion entre les blockbusters, les films d’auteurs et essayer d’être le moins influencé possible mais tout en ayant conscience qu’on est justement influençables par toutes les critiques qu’on peut lire.
    Bisous à toi!

    J'aime

    1. Merci Rose. Oui, c’est un peu l’idée de cet article. Garder sa propre opinion malgré tout. Rester passionné de films tout en sachant respecter les goûts des autres. Ne pas se laisser influencer par une certaine presse ou la pensée unique du web 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s